Parcs Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Salle des médias

Communiqués de presse et fiches d'information


Communiqués de presse


LE GOUVERNEMENT DU CANADA COMMÉMORE L’IMPORTANCE HISTORIQUE NATIONALE DU CIMETIÈRE DE L’HÔPITAL-GÉNÉRAL DE QUÉBEC

QUÉBEC (QUÉBEC), le 14 septembre 2005 -- L’honorable Stéphane Dion, ministre de l’Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, a dévoilé aujourd’hui une plaque de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada commémorant l’importance historique nationale du cimetière de l’Hôpital-Général de Québec.

« Ce cimetière, dont l’existence remonte à près de 300 ans, est profondément enraciné dans l’histoire du Québec et du Canada, a déclaré le ministre Dion. Encore aujourd’hui, grâce aux registres tenus par les Augustines, il continue d’enrichir notre connaissance de la guerre de Sept Ans et d’autres événements marquants qui ont façonné notre pays. Au nom du Gouvernement du Canada, je les félicite et les en remercie. »

Le cimetière de l’Hôpital-Général, un des plus anciens encore en place à Québec, abrite les sépultures de plus d’un millier d’officiers et de soldats canadiens, français, britanniques et amérindiens morts durant la guerre de Sept Ans (1755-1763), dont 277 lors des batailles des Plaines d’Abraham (1759) et de Sainte-Foy (1760). Les Augustines ont consigné leur nom, leur lieu de naissance et parfois leur âge dans le registre de la paroisse, léguant ainsi à la postérité un document inestimable.

Reconnaissant l'importance patrimoniale de ce lieu de mémoire exceptionnel, classé bien culturel en 1977, le ministère de la Culture et des Communications a assuré aux Augustines les ressources financières nécessaires à la mise en valeur du site. En 2001, celles-ci ont mandaté la Commission de la capitale nationale du Québec pour aménager le cimetière, l'entretenir et le préserver pour les générations à venir. Des travaux d'embellissement du cimetière, l'érection d'un mausolée à Montcalm, la création d'un mémorial aux victimes de la guerre de Sept Ans et l'installation de panneaux d'interprétation procurent à la population un vaste espace commémoratif.

Créée en 1919, la Commission des lieux et monuments historiques du Canada conseille le ministre de l’Environnement en ce qui a trait à l’importance historique nationale de lieux, de personnes et d’événements qui ont marqué l’histoire du Canada. La pose d’une plaque commémorative représente la reconnaissance officielle de la valeur historique. Il s’agit d’un moyen de sensibiliser le public à la richesse de notre patrimoine culturel, que nous devons préserver pour les générations actuelles et futures.

Renseignements :

Brigitte Caron
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement
(819) 997-1441

Odette Lachance
Conseillère en communications
Parcs Canada
(418) 648-4167


Fiche d'information associée à ce communiqué.